Date reportée, à confirmer

15ème Conférence-débat
Jeudi 23 sept. 2021 Date reportée, à confirmer
 à la MLC de Châteauroux

Ces morts qui nous hantent

Le deuil est une expérience naturelle à laquelle chacun est confronté à plusieurs reprises dans sa vie, chemin psychologique d’adaptation à la perte qui prend du temps et s’accompagne de réactions émotionnelles intenses.

Dans ces moments de souffrance, il est fréquent d’entendre dire qu’un deuil plus ancien refait surface, qu’il « n’a pas été fait », la perte et l’absence pesant encore lourdement dans l’esprit de ceux qui restent. Certains sont lointains, remontant parfois à trois ou quatre générations.

“Les morts qui nous hantent”, ce sont tous ces deuils non faits parce qu’impossibles à élaborer, à comprendre, recouverts parfois d’un secret figeant plusieurs générations dans l’incompréhension et le silence, ces proches disparus dont on n’a jamais retrouvé les corps, ces femmes mortes en couches, les enfants morts nés ou en bas âge, etc. Autant de fantômes qui se réveillent et se révèlent à l’occasion des deuils jalonnant notre existence venant en perturber plus ou moins fortement le processus.

Qu’est-ce qu’un « deuil non fait » ?

Quels impacts peuvent avoir ces mémoires anciennes sur le travail du deuil et, plus largement, sur notre chemin de vie ?

Que racontent les dates anniversaires, les secrets de familles, les répétitions trans- générationnelles ?

Quelles conséquences de ces deuils non faits sur les plans individuel, familial et sociétal ?

La psycho généalogie (ou analyse trans-générationnelle) est une discipline récente qui consiste à travailler sur la transmission des traumatismes de générations en générations et à étudier notre arbre généalogique pour y découvrir les branches en souffrance afin de nous libérer de leurs répercussions néfastes.

Pierre RAMAUT exerce le métier de psychanalyste et de psychanalyste trans-générationnel à Mons (Belgique). Il a découvert la psycho-généalogie à Paris avec Anne-Ancelin Schützenberger pionnière de cette approche dans les années soixante et auteur du bestseller « Aïe, mes aïeux ». Il s’est ensuite formé au Jardin d’idées à Paris aux cotés de Didier Dumas et de Bruno Clavier, deux psychanalystes spécialistes du trans-générationnel. Il est également fondateur de Généasens, site de référence spécialisé en psycho-généalogie.

La conférence sera précédée d’un accueil où chacun pourra découvrir les activités proposées par l’association EKR France, échanger avec les bénévoles ainsi que les acteurs de l’accompagnement dans le département.

Elle sera suivie d’un échange avec la salle et d’un verre de l’amitié.

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin