Accompagnement des entreprises

PEUT-ON TRAVAILLER QUAND ON EST EN DEUIL ?

COMMENT L'ENTREPRISE RÉAGIT-ELLE FACE AU DEUIL ?

La réintégration d’un(e) salarié(e) en situation de deuil reste difficile et délicate. En premier lieu, comment l’accueillir et avec quels mots ? Trop souvent, on laisse « faire le temps », parfois on affiche une certaine bienveillance. La personne de retour à son travail, certain d’y trouver une thérapie qui soulagerait sa souffrance, dans certains cas, voit ses tâches prises en charge par d’autres collègues et constate que son manager a revu la distribution des opérations ou des missions. Est-ce par bienveillance ? Est-ce pour trouver une adéquation avec la performance ? Cette situation, aggravée par une souffrance mal gérée, avec la non expression des besoins et des souhaits, entraînent peu à peu le repli sur soi. Dans nombre de cas, on aboutit à un classement d’inaptitude au travail. Ainsi s’autodétruit tout l’investissement jusqu’alors placé en temps de formation et de développement de compétences.

Serait-il indécent, car serait-il trop tôt à le faire entendre à la société, d’évoquer la dimension économique du deuil en entreprise ?

Cette dimension s’étend plus largement quand le deuil touche directement l’entreprise à la mort de l’un de ses membres, voire à la mort du Chef d’Entreprise ou de son dirigeant.

La désorganisation soudaine des processus et des structures fragilise l’entreprise. Selon le niveau de responsabilités exercées par la personne décédée, les risques de perte de marché et/ou d’arrêt de projet majeur ne sont pas à écarter. Les émotions vécues au sein de l’entreprise sont diverses et probablement méconnues. Comment accompagner les équipes ? Comment éviter les risques psychosociaux susceptibles de se former dans cette situation ?

LA DÉMARCHE

  • Sensibiliser les chefs d’entreprise et ses collaborateurs aux risques que recouvre le deuil.
  • Les faire s’inscrire dans une démarche qui concourt à leurs actions d’amélioration de la qualité de vie au travail.
  • Les aider à construire un dispositif local d’accompagnement au deuil, une boîte à outils à activer en cas de besoin.
  • Rester en appui pour accompagner individuellement ou collectivement les salariés de l’entreprise.

AU SERVICE DE L'ENTREPRISE, L'ÉQUIPE D'EKR FRANCE VOUS PROPOSE :

  • Une compétence en conduite de projet, complétée d’une expérience dans le management des équipes et dans la direction de structure.
  • Une expertise en psychologie pour l’élaboration des programmes de formation.
  • Une compétence expérimentée en matière d’accompagnement des personnes en deuil.

LES CHANGEMENTS ATTENDUS

La personne en deuil, à son retour au travail, ne considère plus comme anormal son ressenti, n’est plus dans l’isolement, partage son expérience et son vécu, peut exprimer ses souhaits et sait trouver une adéquation entre sa fragilité et la performance de l’entreprise.

Les équipes savent et peuvent exprimer leurs émotions, libérer le non-dit, construire ensemble un espace bienveillant en l’absence de tout jugement.

L’entreprise est dotée d’une boîte à outils pour bien gérer la situation de deuil et trouver les appuis nécessaires pour l’accompagner dans cette épreuve.

Fermer le menu
id, leo commodo ipsum sed Aenean dolor tristique in